Pour une fois, c’est Francis qui se fait photographier